BILAN DE COMPÉTENCES

Au cœur de la réforme de la formation professionnelle, le bilan de compétences s’est réaffirmé en tant qu’outil essentiel d’accompagnement des parcours professionnels

Notre approche est fondée sur le respect des règles de confidentialité et de la personne. Nos consultants ont un souci constant d’adaptation aux objectifs et à la situation du bénéficiaire, de façon à faire de chaque bilan une prestation et une expérience uniques. Le cabinet Sénanque est un centre de bilan de compétences exerçant dans le cadre de la loi de décembre 1992, depuis près de 30 ans, certifié DATADOCK (plateforme de référencement des organismes de formation) et en cours de certification QUALIOPI (marque de certification qualité des prestataires d’actions de formation), garantissant ainsi un niveau de qualité de prestation régulièrement contrôlé et facilitant les prises en charge financières, notamment dans le cadre du CPF (Compte Personnel de Formation).
Notre prestation est conçue pour être accessible à toute personne en situation de handicap. Si vous souhaitez prendre contact avec nos référents, écrivez-nous à l’adresse handicap@pleiade.net

Pour être mis en relation avec nos services :

vous pouvez joindre une de nos assistantes au 01 53 24 98 80
ou nous adresser votre demande par e-mail à contact@senanque.net

Pour consulter notre plaquette 2022, c’est par ici !

Le bilan de compétences permet de faire le point, prendre du recul, rechercher une plus grande efficacité dans sa réflexion pour :

• Formuler et valider un projet professionnel
• Évoluer au sein de son entreprise
• Changer d’orientation
• Rechercher un nouvel emploi
• Valider ses acquis en entreprise

C’est un moment privilégié pour vous aider à mieux vous connaître, à mieux appréhender vos compétences, et prendre en compte les exigences liées au  changement.

Vous pouvez bénéficier d’un bilan de compétences, si vous êtes :

• Salarié du secteur privé, en contrat à durée indéterminée ou déterminée ;

• Demandeur d’emploi : la demande doit être faite auprès de Pôle emploi, de l’APEC ou de Cap emploi

• Salarié du secteur public (fonctionnaires, agents non titulaires) : textes spécifiques mais dans des conditions similaires aux salariés

♦ Si le bilan de compétences est à l’initiative du salarié

Si vous choisissez de mobiliser vos droits formation, et de le faire en dehors du temps de travail, vous n’êtes pas tenu d’informer votre employeur de la démarche. Dans le cas contraire, vous devez demander l’accord préalable de votre employeur selon les règles propres à l’utilisation de ces droits formation.

Pour cela, vous devrez remplir certaines conditions en fonction de votre situation :

• Si vous êtes en CDI : il faut justifier de 5 années de salariat, consécutives ou non, dont 12 mois au sein de l’entreprise dans laquelle vous effectuez la demande. À noter qu’un délai de franchise de 5 ans doit être respecté entre deux bilans ;

• Si vous êtes en CDD : il faut justifier de 24 mois de salariat, consécutifs ou non, au cours des 5 dernières années dont 4 mois, consécutifs ou non, au cours des 12 derniers mois.

♦ Si le bilan de compétences est à l’initiative de l’entreprise

Le bilan de compétences ne peut être réalisé qu’avec votre consentement.
Il fait alors l’objet d’une convention tripartite signée par vous (le salarié), l’employeur et l’organisme prestataire de bilan.
La convention précise les objectifs, le contenu, les moyens, la durée et la période de réalisation, et les modalités de réalisation, les modalités de remise des résultats détaillés et du document de synthèse ainsi que le prix et les modalités de règlement du bilan.
Vous disposez d’un délai de 10 jours pour faire connaître votre acceptation en restituant la convention que vous aurez signée, et votre absence de réponse au terme de ce délai vaut refus. Ce refus ne constitue ni une faute ni un motif de licenciement.

Lorsque le bilan de compétence est réalisé sur le temps de travail, il est assimilé à l’exécution normale du contrat de travail. Le coût du bilan est à la charge de l’employeur, sauf dans les cas où les droits formation sont mobilisés.

Pour plus de détails selon votre situation : https://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/droit-a-la-formation-et-orientation-professionnelle/bilan-competences

• En 2020, sur 80 bilans réalisés, nous obtenons la note générale de 4,7/5 à notre questionnaire satisfaction

• Une pratique des bilans de compétences pour tout public (cadres et non cadres, salariés ou demandeurs d’emploi)

• Une capacité (et notre volonté) d’accompagner les bénéficiaires vers des projets plus ou moins en rupture avec leurs expériences précédentes mais toujours réalistes

Une équipe de 13 consultants, hommes et femmes, possédant une formation en psychologie et/ou ressources humaines, majoritairement senior, ayant exercé pour la plupart en entreprise et en cabinet conseil

• Une très bonne connaissance des méthodologies d’accompagnement mais aussi des métiers de l’entreprise ou de la collectivité, des marchés de l’emploi (secteur privé ou public)

• La qualité des outils mis à disposition (guides d’auto évaluation et de réflexion, tests édités par les TALENTLENS, PAN et HOGREFE)

• Une assistance personnalisée et une source d’information sur les métiers grâce au dispositif MOTIVA

• Un centre de ressources, centre de documentation complet (fonds documentaire et électronique), animé par une documentaliste et offrant un accompagnement personnalisé aux bénéficiaires dans leurs démarches de recherche d’information

• Un environnement accueillant et convivial, une démarche déontologique basée sur le respect des règles de confidentialité et de respect de la personne.

• Un service très personnalisé qui, au-delà de la validation des acquis « techniques », privilégie l’approche de la dimension humaine et son intégration dans une culture spécifique

♦ Un entretien préliminaire

  • Lors de cet entretien, le bénéficiaire expose au consultant, qui l’accompagnera tout au long du bilan, sa situation individuelle, ses attentes et ses besoins.

  • Le consultant analyse la demande et le besoin du bénéficiaire, détermine le format le plus adapté à la situation et au besoin, définit conjointement les modalités de déroulement du bilan.

  • Le consultant lui présente la démarche, la méthodologie, les outils et l’organisation pratique. Il lui rappelle les règles de confidentialité ainsi que les conditions de remise du document de synthèse.

  • Le bénéficiaire peut donc ainsi définir sa position vis-à-vis de la démarche proposée et prendre une décision quant à la poursuite ou l’arrêt du processus engagé.

♦ Une phase d’investigation

Durant cette phase, le bénéficiaire avec l’aide du consultant référent :

  • Décrit et analyse son parcours professionnel ;

  • Identifie les compétences et connaissances acquises ;

  • Réfléchit à son projet de vie, décrit et analyse ses valeurs, ses motivations, ses centres d’intérêt, ses sources de stress ;

  • Identifie les axes potentiels de son développement ;

  • Recherche les informations nécessaires à la définition, puis à la validation de son projet professionnel ;

  • Précise peu à peu un projet réaliste et argumenté ;

  • Elabore les différentes étapes de son plan d’action.

Cette phase comporte des entretiens de face à face, des travaux personnels d’enquête et de recherche d’informations menés par le bénéficiaire « sur le terrain » via des sources d’informations numériques et accompagnée par le consultant.

♦ Une phase de conclusion

  • Lors de l’entretien de restitution le consultant référent remet et commente un document de synthèse qui est soumis à l’approbation du bénéficiaire pour d’éventuels aménagements avant remise définitive.

  • Dans ce document de synthèse, apparaît clairement la confrontation entre le projet professionnel retenu par le bénéficiaire, son adéquation avec ses atouts et expériences ainsi que les différentes étapes du plan d’action.

♦ Une évaluation de l’action et un suivi

  • Un bilan et un questionnaire de satisfaction sont proposés lors du dernier entretien.

  • Un suivi téléphonique est assuré dans la période qui suit le bilan pour répondre à d’éventuelles questions.

  • Un entretien de suivi à 6 mois permet de faire le point avec le bénéficiaire sur l’état d’avancement de son projet.

• Un programme de 24 heures s’échelonnant, hors entretien préliminaire, sur 6 à 8 semaines et réparti entre :

→ 14 heures d’entretiens en présentiel et/ ou en visioconférence
→ Une session de passation de tests
→ Un temps de travail personnel

Un traitement des demandes d’information via le site internet Sénanque, un appel téléphonique ou le site du CPF dans les 24 heures (délais d’accès : le délai maximum entre la demande du bénéficiaire et le début de la prestation est d’environ 15 jours)

• 1750 € HT dans le cadre du CPF

Informations pratiques

Adresse : 132 rue La Fayette, 75010 Paris
Métro : Gare du Nord – Gare de l’Est ou Poissonnière
Téléphone : 01 53 24 98 80
Site Internet : www.senanque.net
E-mail : senanque@pleiade.net
Contact : Marion Barès
Jours et heures d’ouverture : du lundi au jeudi de 8h30 à 17h30 et le vendredi de 8h30 à 16h30